:: Espace candidat
Adresse email :

Mot de passe :

> créer mon compte
> déposer mon CV
> créer une alerte mail
> mot de passe oublié ?
> Emploi Handicap
:: Description de l'offre - IFP Energies nouvelles - Lyon

 Micropolluants dans l'eau : état de l'art et opportunités

IFP Energies nouvelles (IFPEN) est un acteur majeur de la recherche et de la formation dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. De la recherche à l’industrie, l’innovation technologique est au cœur de son action, articulée autour de trois priorités stratégiques : mobilité durable, énergies nouvelles et hydrocarbures responsables.

Dans le cadre de la mission d’intérêt général confiée par les pouvoirs publics, IFPEN concentre ses efforts sur :

  • l’apport de solutions aux défis sociétaux de l’énergie et du climat, en favorisant la transition vers une mobilité durable et l’émergence d’un mix énergétique plus diversifié ;
  • la création de richesse et d’emplois, en soutenant l’activité économique française et européenne et la compétitivité des filières industrielles associées.

Partie intégrante d’IFPEN, l’école d’ingénieurs IFP School prépare les générations futures à relever ces défis.


Micropolluants dans l’eau : état de l’art et opportunités

Contexte

Ce stage s’inscrit dans le cadre de l’instruction des nouveaux sujets au sein de l’Incubateur d’IFPEN ayant pour but d’identifier des opportunités de recherche et développement technologique innovants qui répondent aux besoins des acteurs dans les domaines de l’énergie et l’environnement.

Objectifs du stage

Le terme micropolluant désigne toute substance ayant un fort impact écotoxique dans le milieu y compris à des très faibles concentrations (du ng/L au µg/L). La présence de micropolluants dans l’eau est une problématique de plus en plus considérée (voire redoutée) par la communauté scientifique, le monde industriel, les instances de santé et les pouvoirs politiques.

D’après l’Agence de L’Eau RCM, la réglementation européenne a recensé plus de 110 000 molécules, qui peuvent être de nature organique ou minérale, biodégradables ou non. Parmi elles on trouve des plastifiants, détergents, métaux, hydrocarbures, pesticides, cosmétiques ou encore des médicaments.

Si bien des procédés de traitement des eaux domestiques et industrielles sont matures et éprouvés pour garantir les teneurs en polluants classiques des rejets aqueux en dessous des seuils normatifs, l’émergence de cette problématique de micropolluants, avec ses effets néfastes sur la santé et sur la préservation du milieu naturel, remet en question les chaines de traitement classiques et appelle à l’introduction des techniques innovantes, plus efficaces mais à des coûts abordables.

Le principal objectif de ce stage est de dresser un état de l’art à la fois large et approfondi sur les Micropolluants dans l’eau, intégrant différents volets :

  • Les polluants concernés : quels types, sources, degrés de toxicité et impact environnemental…
  • L’écosystème : les segments, acteurs et influenceurs des filières concernées (eaux usées domestiques, eaux usée industrielles, eau potable…)
  • Les technologies de dépollution existantes : état de développement, avantages et inconvénients, coûts, acteurs, verrous scientifiques, techniques et/ou économiques…
  • L’activité R&D : les acquis, les thématiques et projets de recherche, les acteurs, les experts…
  • La réglementation : la normative française et européenne actuelle et à venir, les polluants visés, son impact sur la filière à court/moyen/long terme
  • Les opportunités : les segments présentant le plus d’intérêt, les besoins identifiés, les marchés potentiels…

Ce travail, formalisé entre autres par une analyse de type PESTEL (Politique, Economique, Sociologique, Technologique, Environnemental et Légal) et une matrice SWOT (de l’anglais : Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces), permettra de poser les bases d’une Analyse Stratégique menant à des recommandations en matière d’ouverture de projet R&D à IFPEN dans ce domaine.

Profil et domaines de compétences recherchés :

Etudiant(e) en Master 2 ou 3eme année d’Ecole d’Ingénieur dans les domaines de l’Environnement, du Génie de Procédés ou de la Chimie.

  • Spécialisation ou expérience souhaitée dans les procédés de traitement des eaux
  • Capacité de recherche et analyse critique documentaire
  • Capacité de synthèse et d’expression orale
  • Intérêt pour l’analyse marché, l’analyse stratégique et l’innovation
  • Aisance relationnelle, curiosité
 Informations

Type de contrat :  Stage
Début :  Entre janvier 2020 et mars 2020
Durée :  De 4 à 6 mois
Région : Auvergne et Rhône-Alpes
Discipline : Biologie
Rémunération : Oui
 Contact

Référence annonce : 2020_D08_02
Contact : Elena SANZ
Adresse :
Rond point de l'échangeur de Solaize
69360  SOLAIZE
 


      Retour à la liste
           
Postuler à cette annonce


 
:: Espace Publicité