:: Espace candidat
Adresse email :

Mot de passe :

> créer mon compte
> déposer mon CV
> créer une alerte mail
> mot de passe oublié ?
> Emploi Handicap
::

IOGS : Interview de Monsieur Jean-Michel Jonathan, Directeur Général adjoint à l'enseignement de l'Institut d'Optique Graduate School de Palaiseau

Interview de Monsieur Jean-Michel Jonathan, Directeur Général adjoint à l'enseignement de l'Institut d'Optique Graduate School de Palaiseau

« L’ingénieur créateur de valeur », quels sont les programmes d’enseignement qui justifient cette spécificité de l’IOGS ? Proposez-vous des 3emes cycles ?.

La formation associe formation conceptuelle, travaux expérimentaux (l’Ecole est connue et reconnue pour l’excellence de ses TP) et une pédagogie par projets.
Nos diplômés ont donc un socle solide en savoirs fondamentaux, compétences pratiques et en capacité d’interagir et de mener à bien des projets concrets.

-    D’une part, 35% de nos élèves sont à l’origine ou participent à l’élaboration d’un Brevet soit 4 fois plus que la moyenne nationale.
-    D’autre part, notre Filière Innovation Entrepreneurs est connue partout pour sa capacité à former des ingénieurs avec une double compétence « technologie et business ». Les projets sont menés sur 2 à 3 ans par groupes de 4 élèves, coachés par des spécialistes dans chacune des compétences qu’ils doivent développer (technologie et business de l’innovation).
-    Enfin, l’Ecole donne la possibilité aux élèves de suivre leurs études par apprentissage, dans le cadre d’un projet en entreprise avec un statut de salarié pendant 24 mois.

Avez-vous une formation phare qui fait le succès, la notoriété de votre école ?

C’est probablement, notre Filière Innovation Entrepreneurs est reconnue par sa capacité à associer une forte compétence technologique aux compétences « business » dans le cadre d’une expérience de création réelle d’entreprise, avec un encadrement très efficace sur ces deux points.

Un écosystème entreprenarial de 6000m2, en voie d’agrandissement gràce à l’ouverture d’un site à Bordeaux, est dédié à l’innovation et l’entrepreneuriat.

Les élèves de la filière bénéficient de locaux équipés, d’un hébergement avec des entreprises partenaires qui s’impliquent à différents niveaux de la filière, d’une plateforme de prototypage, de la proximité avec les laboratoires de recherche de l’Institut d’Optique Graduate School, un cadre stimulant pour la maturation des élèves et de leurs projets.

Cette filière, dont la première promotion a été diplômée en 2008 a déjà donné lieu à 7 créations d’entreprises, dont certaines sont nées avant même que leurs créateurs n’aient reçu leur diplôme.

La filière s’est vue récompensée par de nombreux prix depuis sa création.

Donnez-vous la possibilité à vos étudiants de partir à l’étranger ? Avez-vous des partenariats académiques internationaux ?

Oui – Les séjours internationaux se font dans le cadre de véritables doubles diplômes d’ingénieur ou de master.
Erasmus Mundus Optics in Science and Technology
Doubles diplômes avec 10 établissements étrangers, accueil d’étudiants étrangers chaque année par des recrutements spécifiques.

Selon vous, quelle est la valeur ajoutée d’un diplôme d’ingénieur sur le marché de l’emploi ? Les entreprises recherchent-elles plus spécifiquement des ingénieurs spécialisés ?

Le succès de nos ingénieurs vient principalement de leur forte compétence scientifique et de leur capacité à reformuler les problèmes rapidement pour leur apporter une solution. Une formation scientifique large  conceptuelle et expérimentale, s’appuyant sur une compétence rare et en expansion, l’optique et la photonique, permet à nos ingénieurs de travailler dans une grande variété de métiers, d’environnements et de secteurs d’activité.

Remarquez-vous au sein des dernières promotions un engouement pour un secteur spécifique ou la tendance concerne-t-elle tous les métiers ?

La croissance des promotions conduit à une croissance similaire des métiers de la R&D, de l’ingénierie ou du management des technologies innovantes. La diffusion de l’optique-photonique affecte l’ensemble des domaines à un fort impact sociétal (santé, énergie, aéronautique et espace, transports, télécommunications…)  La tendance semble concerner tous les métiers. Souvent recrutés à l’issue de leur stage ou même avant l’obtention de leur diplôme, les ingénieurs de l’Insitut d’Optique Graduate School (familièrement dénommés les « SupOpticiens ») trouvent des emplois dans des secteurs variés.

Vers quels secteurs d’activité, quels métiers se destinent vos jeunes diplômés ?

Les étudiants se destinent principalement, en terme de secteurs d'activité, vers la Recherche et Enseignement (18 %), la Recherche Technologique (10%)et la défense (15%).

En terme de métiers : la recherche fondamentale, la recherche et développement, l'ingénierie, études techniques et essais sont les principaux débouchés de nos formations. "

 Retour à la liste