:: Espace candidat
Adresse email :

Mot de passe :

> créer mon compte
> déposer mon CV
> créer une alerte mail
> mot de passe oublié ?
> Emploi Handicap
::

Télécom Nancy : Interview Marie Blanchard Chargée de Communication Télécom Nancy

Interview Marie Blanchard Chargée de Communication Télécom Nancy

Pouvez-vous nous présenter votre établissement et son diplôme d’ingénieur en quelques lignes ?

Ecole d'ingénieurs publique du Collégium Lorraine INP au sein de l'Université de Lorraine et école associée de l'Institut Mines-Télécom, TELECOM Nancy délivre un diplôme reconnu par laCommission des Titres d'Ingénieur (CTI).

Elle forme, en 3 ans, des ingénieurs généralistes en informatique et sciences et technologies du numérique.

Le recrutement se fait à Bac+2 (recrutement principal - entrée en 1ère année) et Bac+4 (entrée en 2ème année). ?TELECOM Nancy est une école du Concours Télécom INT, adhérent à la Banque Mines-Ponts pour le recrutement des CPGE MP, PC et PSI, à la Banque PT pour le recrutement des CPGE PT et au Concours Centrale Supélec pour le recrutement des CPGE TSI.

Deux cursus de formations sont possibles au sein de l’école :

  • cursus sous statut étudiant,
  • cursus sous statut apprenti.

La formation dure 3 ans :

  • 3 semestres de formation générale (dont une part importante consacrée aux sciences économiques, sociales et humaines et aux langues étrangères),
  • 3 semestres de spécialisation.

Chaque année est validée par un stage en entreprise (pour le cursus sous statut étudiant).

5 approfondissements sont proposés aux élèves à partir de la 2ème année :

  • Ingénierie et Applications des Masses de données
  • Ingénierie du logiciel
  • Systèmes d’information d’entreprise
  • Télécommunications, réseaux et services
  • Logiciel embarqué

TELECOM Nancy propose plusieurs spécialisations à destination de ses élèves ingénieurs, notamment « l’Ingénierie et Applications des Masses de données », nouveauté 2013/2014.

Pouvez-vous nous décrire ces différents parcours plus en détails ?

IAMD - Ingénierie et Applications des Masses de Données - Nouvel approfondissement rentrée 2013-2014

Les systèmes informatiques enregistrent de nos jours chaque nouvelle donnée qui passe à leur portée. Il en résulte que la quantité de données disponibles sous forme numérique a massivement augmenté. Les masses de données ainsi collectées constituent des échantillons de grandes tailles qui permettent de mener des analyses statistiques ou de mettre au point des modèles prédictifs qui ne pourraient pas voir le jour sur des échantillons de petite ou de moyenne taille. Ces analyses mettent en évidence, à partir des données, de nouvelles associations, des tendances, des prédictions qui constituent une véritable valeur ajoutée pour les entreprises ou la société.

Exploiter au mieux le contenu caché dans les masses de données constitue un véritable défi pour un ingénieur en informatique. En effet, la manipulation de larges volumes de données nécessite l’utilisation d’outils et de techniques particuliers qui sont adaptés à cette échelle comme la parallélisation, l’optimisation, la virtualisation. De plus la complexité inhérente aux données impose qu’elles soient traitées par des algorithmes spécifiques, qui permettent par exemple de considérer un grand nombre de variables interdépendantes et de mettre en évidence les plus pertinentes au regard d’un problème donné.

L’approfondissement IAMD vise à former des ingénieurs en informatique capables de comprendre les problématiques propres à un métier pour guider le développement et la mise en œuvre d’un processus d’analyse à partir de données complexes et potentiellement volumineuses.

Ces compétences correspondent typiquement à celle d’un métier appelé en anglais Data Scientist. L’équivalent français parfois proposé est expert ou spécialiste des données. IAMD prépare ainsi au métier de Data Scientist mais également à de nombreux métiers connexes comme Data Miner ou Data Manager.

D’un point de vue pédagogique, cet approfondissement offre des modules d’intelligence artificielle, de fouille de données, de fouille de texte, de statistiques, de visualisation de données, et des projets concrets avec des données réelles.

Concernant les débouchés de l’approfondissement IAMD, ils sont divers et en pleine croissance puisque IAMD concerne directement les activités associées à la notion de Big Data. Hors le Big Data est considéré par un grand nombre d’entreprises notamment informatiques (par exemple SAS, Oracle, Amazon), mais pas seulement, puisque les organismes qui possèdent ou ont accès à des données cherchent à les valoriser en utilisant ce type d’approche (comme par exemple SFR, les collectivités territoriales, la bibliothèque nationale de France)

IL - Ingénierie du Logiciel

L’informatique est aujourd’hui présente à différents degrés dans tous les métiers de l’industrie, des services et de l’administration.?Cette présence ne fait que se renforcer et s’étendre et la réponse aux nouveaux besoins n’est souvent limitée que par la capacité d’investissement des entreprises et plus encore par le manque de disponibilité de compétences adaptées.

La demande en logiciels s’accroît dans tous les domaines d’activités. Ils sont de plus en plus complexes et font appel à des technologies de plus en plus sophistiquées (cloud computing, services web, services mobiles et ubiquitaires).?En outre, les exigences des clients en termes de qualité, de sûreté, de fiabilité et de flexibilité des logiciels sont de plus en plus grandes.?Les projets de développement de logiciels nécessitent donc des techniques de développement rigoureuses, en constante évolution d’un point de vue théorique, méthodologique et technologique.

Cet approfondissement offre de nombreux débouchés adaptés à des profils techniques et/ou de management, dans les SSII bien sûr (50 % des embauches), mais aussi dans les services Études et Développement des secteurs industriel et bancaire.

  • Ingénieur logiciel :?cette fonction constitue souvent une première étape dans le parcours professionnel d’un ingénieur. Il participe à la réalisation du cahier des charges et à la production de logiciels à partir de celui-ci. Il peut aussi intervenir dans la phase d’essai et prendre en charge la formation des utilisateurs.
  • Architecte logiciel :?l’architecte doit avoir une vision globale du développement d’un système, être capable?de faire des choix technologiques adaptés et de guider une équipe dans sa mise en oeuvre.
  • Chef de projet :?il est chargé d’animer une équipe, il est le responsable de l’avancement d’un projet. Son intervention commence dès la phase d’étude, il détermine les ressources nécessaires (temps, budget, moyens humains), il coordonne les différents intervenants, c’est aussi l’interlocuteur du commanditaire. Dans le domaine de l’ingénierie Logiciel, le chef de projet est souvent impliqué lui-même dans le développement des systèmes.

LE - Logiciel Embarqué

L’évolution des techniques permet de produire des matériels numériques de plus en plus puissants, petits, mobiles, complets et communiquants tout en réduisant leur coût. Par conséquent ils trouvent des applications dans tous les secteurs : les transports (engins spatiaux, avions, trains, automobiles), médecine, domotique et appareils grand public (PDAs, téléphones mobiles, consoles de jeux, camescopes, HiFi, etc.) ; ainsi, 98 % des microprocesseurs sont vendus pour ces applications embarquées.?Les logiciels y sont de plus en plus prépondérants. Ils interagissent avec les nombreuses fonctions matérielles (processeurs spécialisés, périphériques, capteurs, etc.) d’un système embarqué complet autonome.?Ces logiciels embarqués puissants fonctionnent souvent en temps réel et sont pourvus d’une interface homme-machine complexe et d’une intelligence tout en étant fiables. De plus, ils pilotent et même effectuent aujourd’hui des traitements intensifs autrefois dévolus au matériel. Enfin, les circuits intégrés eux-mêmes sont de plus en plus finement programmables (FPGAs) et sont donc spécifiés par un logiciel qui devient lui aussi embarqué.

Ces évolutions créent donc de nouvelles possibilités et de nouveaux besoins pour des spécialistes ayant des compétences étendues en logiciel embarqué. Cet approfondissement forme donc de tels ingénieurs informaticiens capables de gérer, intégrer, concevoir et réaliser ces logiciels pour toute plate-forme (PC, PDA, carte, puce ...) avec des enseignements dans les domaines suivants : système (RT/OS, Linux, Windows CE) et réseaux, temps réel, matériel (spécification de circuits intégrés spéciaux, etc.), applications (Intelligence Artificielle, DSP, traitement d’images, de vidéo et de son) et modélisation sûre tout en utilisant les outils efficaces correspondants.

Cet approfondissement prépare aux métiers de l’ingénieur informaticien :

  • Ingénieur de développement
  • Concepteur/intégrateur
  • Chef de projet
  • Conseil.

L'approfondissement Logiciel Embarqué apporte des connaissances approfondies en matériel numérique, modélisation, système et réseau qui permettent à l’ingénieur informaticien de maîtriser les interactions entre matériel et logiciel, donc de pouvoir interagir efficacement dans des équipes pluridisciplinaires et superviser le développement d'un produit dans son ensemble, tout en utilisant des outils augmentant la productivité.

SIE - Systèmes d'Information d'Entreprise

Les systèmes d’information constituent maintenant le centre vital de l’entreprise. Ils utilisent l’infrastructure des réseaux, intègrent tous les types d’applications, qu’elles soient liées à la production, à la finance, au management ou à la logistique et partagent les données entre différents acteurs ou différentes entreprises qui collaborent. L’analyse globale et pertinente des processus d’entreprise et de leur flux d’informations, constituant une nouvelle ingénierie d’entreprise ou une réingénierie de systèmes existants, permet d’améliorer l’organisation de toutes les activités de l’entreprise.

Pour unifier son système d’information, l’entreprise peut mettre en oeuvre deux techniques complémentaires. D’une part, le paramétrage d’un Progiciel de Gestion Intégrée (PGI, en anglais ERP (Enterprise Resource Planning) qui propose un ensemble d’applications modulaires (gestion de la production, de la logistique, des finances, du commercial) autour d’un système de gestion de bases de données (SGBD) unifié. D’autre part, le développement spécifique de son propre système d’information en tenant compte des exigences clients et des besoins d’interopération avec les systèmes existants. Ces deux techniques nécessitent une méthode dynamique de conception, qui prenne en compte à la fois l’interopérabilité de solutions hétérogènes et l’évolution future de l’entreprise.

Un spécialiste en système d’information d’entreprise est avant tout un ingénieur “intégrateur” ou un “architecte système”, dont l’activité est dédiée à l’ingénierie et à l’exploitation du système d’information. Les métiers concernés couvrent des aspects techniques (consultant technique, ingénieur développement) liés au paramétrage de modules ERP, à la mise en place de solutions d’aide à la décision (Business Intelligence) et au développement d’applications et/ou d’interfaces spécifiques.?Ils concernent aussi des aspects fonctionnels, au coeur du métier de l’entreprise (consultant fonctionnel, ingénieur d’études, chef de projet, responsable système d’information) liés à l’analyse des organisations existantes, à la maîtrise des interactions entre les différents processus “métiers” et à la proposition de nouvelles organisations et architectures intégrées. Ces ingénieurs peuvent également jouer un rôle actif en tant qu’administrateurs et/ou responsables du système d’information.

TRS - Télécommunications, Réseaux et Services

Épine dorsale des échanges entre objets, humains, entreprises et administrations, Internet est une formidable plateforme d’intégration capable d’interconnecter efficacement des milliards d’entités, de la puce RFID au data center. Sur ce réseau de réseaux, des services riches et variés (cloud computing, voix sur IP, services multimédia, applications pair-à-pair) pour certains critiques (e-commerce, santé, énergie …) sont fournis aux utilisateurs, qu’ils soient fixes ou mobiles, réels ou virtuels.

La maîtrise de l’Internet et de ses services, formés d’architectures complexes, de protocoles en constante évolution et de besoins forts en sécurité, est une compétence indispensable au sein des entreprises innovantes.

Elle constitue un levier majeur pour leur compétitivité et leur croissance dans ce contexte de plus en plus connecté, que ce soit pour améliorer leur fonctionnement interne et faciliter le partage de l’information (agilité de l’infrastructure, applications collaboratives et services web 2.0), pour mieux connaître et accroître leur attractivité auprès de la clientèle (applications pour smartphones et tablettes, géolocalisation et suivi en temps réel, réseaux sociaux), ou pour assurer les échanges avec des partenaires et fournisseurs à travers le monde (migration et accès distant sécurisé, composition de services, outils de supervision et de contrôle).

L’approfondissement TRS forme des ingénieurs ayant une forte capacité d’adaptation, capables de concevoir, développer, déployer et opérer des solutions intégrées de communication de l’entreprise et les services associés pour un échange sûr et performant de l’information.

  • Architecte infrastructures et services IT : Il est chargé de la conception de l’infrastructure et des services répondant aux besoins de l’entreprise (réseaux industriels, réseaux de capteurs, réseaux d’entreprise), mais également de réaliser l’audit de réseaux existants et de définir leur évolution (dimensionnement, évaluation de performances, gestion de la mobilité).
  • Responsable de la sécurité informatique : ?Il est chargé, après avoir analysé les menaces et établi la cartographie des risques, d’assurer la confidentialité, l’intégrité, la disponibilité des informations et des ressources de l’entreprise.
  • Administrateur réseaux, systèmes et cloud : Il s’occupe de la gestion et du fonctionnement au quotidien ainsi que de l’évolution à court terme de l’infrastructure d’une entreprise quels que soient son hétérogénéité et son niveau de virtualisation (grands systèmes, machines virtuelles, cloud computing).
  • Chef de projet : ?Il est chargé de gérer, organiser, planifier de bout en bout la conception et le développement de solutions et applications à valeur ajoutée répondant aux besoins de l’entreprise dans le contexte des réseaux, services et télécommunications.

Vous proposez un cursus sous le statut d’apprenti. Ce cursus a-t-il séduit un grand nombre de candidats ?

La formation par apprentissage dispensée à TELECOM Nancy a séduit de nombreux candidats en 2013 et encore plus en 2014. Beaucoup de demandes ont été formulées à propos de cette filière et son succès s’est confirmé lors des portes ouvertes de l’école, le 15 février dernier. 13 candidats ont été retenus lors du lancement de ce diplôme (en 2013-2014), cette année 16 places sont proposées.

 Retour à la liste

Etablissement(s)
Forum(s) école

Annonce(s) à saisir