:: Espace candidat
Adresse email :

Mot de passe :

> créer mon compte
> déposer mon CV
> créer une alerte mail
> mot de passe oublié ?
> Emploi Handicap
::

Ecole des Métiers de l'Environnement : Interview de Madame Pascale Esnée

Interview de Madame Pascale Esnée

Pouvez-vous nous présenter votre établissement et son cursus ingénieur en quelques lignes ?

L’Ecole des Métiers de l’Environnement est une association loi 1901 à but non lucratif qui a été créée en 1992. Elle forme des Ingénieurs en Génie Industriel de l’Environnement, diplôme reconnu par l’Etat et par la CTI, et propose également une formation Bachelor Chargé de Projet/Coordinateur en Environnement.

Les ingénieurs généralistes en génie industriel de l’environnement formés à l’EME sont capables d’intervenir à tout niveau des systèmes industriels en entreprise comme en collectivités pour améliorer et optimiser les performances environnementales. La formation s’appuie sur un socle de base en sciences fondamentales (mathématiques, physique, chimie,…) et sciences de l’ingénieur complétés par des enseignements appliqués au génie industriel de l’environnement (dépollution des effluents liquide, gazeux, solide, outils environnementaux,…)

Les domaines d’application professionnels visés par la formation sont la prévention et le traitement des pollutions, c’est-à-dire à la fois :

  • L´évaluation des impacts environnementaux
  • La gestion et le traitement des eaux
  • La gestion et le traitement des déchets
  • Les procédés de dépollution des sols, de l´air...
  • Les technologies propres et éco-technologies
  • La gestion des ressources énergétiques
  • L´éco-conception et l´éco-construction
  • Le management environnemental

Les métiers de l’environnement progressent, adaptez-vous vos formations à ces évolutions ?

La formation d'ingénieurs en génie industriel de l'environnement demande une mise en jeu et une actualisation continuelle des programmes. D’une part on assiste à un véritable changement de paradigme : si les préoccupations environnementales paraissaient il y a vingt ans comme presque anecdotiques, elles sont aujourd’hui un des enjeux majeurs du développement des sociétés industrielles. D’autre part, les solutions que les entreprises peuvent mettre en œuvre ont gagné en technicité, et se sont diffusées au travers de l’ensemble des secteurs d’activité.

La formation d’ingénieur de l’EME s’est donc adaptée, en étoffant les programmes de formation, de telle sorte de couvrir l’étendue des questions à traiter dans l’ensemble des métiers visés. Nous proposons donc des parcours différenciés, sans pour autant renoncer au caractère généraliste et transversal de la formation, qui correspond aussi bien aux attentes des élèves que des milieux professionnels.

Les programmes de formation intègrent donc progressivement ces évolutions, guidés par l’ambition de l’école : garantir le niveau d'expertise de ses jeunes diplômés et leur assurer la meilleure insertion professionnelle.

Quel moyen mettez-vous en place pour faciliter l’immersion professionnelle ? 

Dès la première année de prépa intégrée, le cursus intègre des périodes de stage obligatoire en entreprise. Ainsi, en sortie de cycle ingénieur, un étudiant de l’EME aura déjà passé au moins 10 mois en entreprise.

De plus, nous mettons à disposition de nos étudiants plus de 400 nouvelles offres de stage chaque année, leur permettant de trouver plus facilement une structure d’accueil.

Enfin, l’Ecole à mis en place cette année une communauté d’anciens élèves EME Alumni sur Viadeo, permettant de diffuser plus facilement les offres d’emploi vers nos anciens diplômés et pour faciliter l’échange dans ce réseau de professionnels de l’Environnement.

De manière générale quels types de postes occupent vos jeunes diplômés ? 

L’environnement concerne différents types d’acteurs :

- C’est dans le domaine des éco-activités que l’on trouve la plupart des métiers liés à l’environnement : la gestion de l’eau et des déchets sont des secteurs en essor permanent qui requièrent des compétences sans cesse renouvelées et en perpétuelle innovation.

- On trouve également de très nombreux professionnels de l’environnement dans le secteur public : établissements publics, agences, collectivités, sont demandeurs de spécialistes en matière de réglementation, de construction durable, de gestion des eaux publiques et des déchets.

- Mais les professionnels du développement durable sont également susceptibles d’intégrer des bureaux d’études ou des cabinets de conseil afin de mettre leurs compétences et connaissances à disposition de toutes les entreprises qui souhaitent s’impliquer dans une démarche environnementale.

Dans le secteur de l’environnement, trois grandes catégories de métiers peuvent être distinguées : les nouveaux métiers, regroupant les professions en émergence, développées actuellement en entreprise en fonction des besoins et dont les caractéristiques ne sont pas encore figées.

Les éco-métiers, quant à eux, sont très spécifiques et regroupent des spécialistes de problématiques pointues qui imposent une formation avancée.

Enfin, les métiers à spécialisation environnement sont des métiers déjà existants qui développent actuellement des spécialités en environnement : la compétence environnementale s’ajoute à une compétence généraliste.

Voici quelques exemples de fonctions parmi les plus fréquemment occupées par les ingénieurs de l'EME :

  • Chargé d’études environnementales
  • Chargé du pilotage et de la mise en œuvre  des politiques environnementales
  • Chargé du développement des éco-procédés
  • Chargé du pilotage et de la mise en œuvre des solutions de prévention ou de traitement des pollutions.
  • Consultant en environnement
  • Chef de projet en environnement
  • Directeur environnement

 

 Retour à la liste

Etablissement(s)