:: Espace candidat
Adresse email :

Mot de passe :

> créer mon compte
> déposer mon CV
> créer une alerte mail
> mot de passe oublié ?
> Emploi Handicap
::

Mines d'Albi : Interview de M. Paul Gaborit, Responsable de la Formation Génie des Systèmes d'Information

Interview de M. Paul Gaborit, Responsable de la Formation Génie des Systèmes d'Information

Pourquoi avoir créé cette formation ? Pouvez-vous nous la présenter ?

L'école des mines d'Albi-Carmaux (EMAC) a décidé d'ouvrir l'option "Génie des systèmes d'information" pour répondre aux besoins des entreprises. Nos élèves ont une connaissance très large concernant le fonctionnement des entreprises tant au niveau de la gestion qu'au niveau de la production (notre dorsale pédagogique est le génie des procédés). Or la mise en place d'un système d'information nécessite bien évidemment des compétences vis-à-vis des technologies informatiques mais aussi une grande connaissance des besoins "métier". C'est cette double compétence que nous visons avec notre formation : savoir trouver la juste adéquation entre logiciel et organisation.


Quel est le profil de vos élèves-ingénieurs et combien choisissent cette voie chaque année ?

Nos élèves ont un profil d'ingénieur généraliste (comme les autres écoles des mines) avec un tronc commun s'appuyant sur le génie des procédés. Ils ont le choix entre huit options en dernière année. Depuis sa création, l'option "Génie des systèmes d'information" accueille en moyenne une dizaine d'élèves (avec environ 20% de population féminine).


A quels métiers prépare votre formation ?

Notre cœur de cible est les métiers de l'assistance à maîtrise d'ouvrage (dans le domaine des systèmes d'information). Mais nos élèves issus de cette option exercent de nombreux métiers : administration de la direction informatique, commerce et marketing, support et assistance, études et développement, logistique étendue et même en production.


Effectuez-vous un suivi auprès des jeunes diplômés issus des précédentes promotions ?

Notre service des carrières effectue un suivi de tous nos élèves. En ce qui concerne les élèves de notre option "Génie des systèmes d'information", nous les retrouvons dans de nombreux domaines : les cabinets de conseils, les éditeurs de logiciels, le secteur public ou les exploitants.


Pouvez-vous nous donner des exemples de missions effectuées par vos étudiants dans le cadre de leurs stages de fin d'étude ? Au sein de quels types de structures les effectuent-ils ?

La plupart de nos élèves trouvent des stages en relation directe avec le chef d'un projet de systèmes d'information tant du côté de la maîtrise d'ouvrage que de la maîtrise d'œuvre. Sur la durée de leur stage de fin d'études (entre 4 et 6 mois), ils interviennent soit en amont du projet (définition du besoin, rédaction du cahier des charges, audit des systèmes existants, conception de l'architecture, modélisation des processus...), soit en aval du projet (assistance au déploiement, phases de tests et d'intégration, formation, documentation...). Quelques-uns ont aussi participé aux phases de développement, mais c'est plus rare car ils ne sont pas experts en informatique. Les types de structures qui les accueillent sont très diverses. Cela va des grands groupes (dans la distribution, la banque ou le secteur pharmaceutique par exemple) jusqu'au TPE ou les start-up en passant par les cabinets de conseil ou le SSII classiques.


Quels types de relations entretenez-vous avec vos entreprises partenaires ? Comment s'investissent-elles dans cette formation ?

Lors de la formation, nous faisons appel à des intervenants du monde de l'entreprise qui, généralement sous forme de conférences, viennent présenter leur métier, leurs produits ou leurs méthodes. Certaines entreprises travaillent même directement avec nous pour définir ou améliorer le contenu de certains cours. Nous faisons aussi appel à certaines entreprises avec lesquelles nous sommes en relation dans le cadre de nos laboratoires de recherche.


Quelle est la place accordée à la dimension internationale au sein de votre formation ? Avez-vous des accords d'échanges avec d'autres écoles à l'international ou des partenariats avec des entreprises implantées à l'étranger ?

Tous nos élèves doivent absolument faire un stage à l'étranger (minimum 3 mois) pour pouvoir valider leur diplôme. Au sein de l'option, nous accueillons régulièrement des étudiants étrangers (allemands, italiens, indiens, chinois...) et, inversement, certains de nos élèves réalisent une année d'études à l'étranger (Canada, Allemagne...). Notre école développe actuellement des partenariats avec des universités et des écoles au Brésil, en Inde et en Chine.


Les formations en Informatique sont de plus en plus nombreuses. Face à cette effervescence, comment vous distinguez-vous des autres écoles d'Ingénieurs/d'Informatique ? Quelle est l'originalité de votre formation ?

L'originalité de notre formation est paradoxalement que nous ne formons pas des "informaticiens" ! Pour accompagner les entreprises dans leurs projets de systèmes d'information, il nous semble aussi important de maîtriser les dimensions métier, organisationnelles et humaines que les dimensions technologiques et informatiques.


Selon vous, parmi les nouveaux métiers issus de l'informatique, lesquels sont les plus porteurs d'avenir ? Votre formation prépare t'elle les étudiants à ces évolutions ?

Tous les métiers liés à la maîtrise d'ouvrage, à la modélisation des processus et des systèmes, à la mise en place des nouvelles architectures d'intégration globale, à la gestion de projet et la gestion des risques dans ces projets. La dimension stratégique du système d'information dans l'entreprise fait qu'on ne peut réduire sa problématique aux questions technologiques et informatiques. Nos étudiants ayant une formation d'ingénieur généraliste sont donc en adéquation avec ce besoin.


Avez-vous l'intention de faire évoluer votre formation à court terme ?

Nous avons en projet d'une part un rapprochement entre l'option "Génie Industriel" et l'option "Génie des Systèmes d'Information" et d'autre part l'intégration dans le tronc commun de notre formation d'ingénieur d'une nouvelle approche de l'enseignement des NTIC, mais je ne peux pas vous en dire plus à ce jour.

 

 Retour à la liste

Etablissement(s)
Forum(s) école

Annonce(s) à saisir