:: Espace candidat
Adresse email :

Mot de passe :

> créer mon compte
> déposer mon CV
> créer une alerte mail
> mot de passe oublié ?
> Emploi Handicap
::

Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne : Interview de M. Jean-Marc Lehu, Responsable de la Spécialité Logistique du Master Sciences du Management

Interview de M. Jean-Marc Lehu, Responsable de la Spécialité Logistique du Master Sciences du Management

Pouvez-vous nous présenter le Master Sciences du Management, Spécialité Logistique, classé 3ème au Classement SMBG ?

La Spécialité Logistique de l’université Paris 1 a été créé il y a 11 ans maintenant en partenariat avec l’Aft-Iftim et plusieurs entreprises représentatives, dans le but de proposer une formation originale par rapport à ce qui existait déjà sur le marché.

Alliant les deux fonctions essentielles que sont la logistique et le marketing, elle est orientée vers la logistique « aval », autrement dit l’optimisation du flux allant jusqu’au client final, dans un triple objectif : satisfaction, fidélité et rentatibilité. Cette combinaison est aujourd’hui encore l’assurance d’importants débouchés pour les étudiants, à des postes en achats, en marketing, en planification, en production, en conseil, en gestion de projets ou directement en logistique, tant en France qu’à l’étranger. Le contenu de la formation est réactualisé chaque année et laisse une part majeure à l’intervention de professionnels reconnus.


La spécialité « Logistique » est proposée dans le cadre du Master Sciences du Management. En quoi la dimension managériale est-elle importante ?

Cette dimension managériale est non seulement importante mais totalement essentielle, sous deux angles.

Le premier concerne les intervenants venus d’entreprises et d’organisations dont le transfert d’expérience me semble indispensable pour enrichir la formation. On compte en moyenne une quarantaine d’intervenants de ce type chaque année venant d’entreprises partenaires.

Le second concerne les étudiants. Si l’on aspire à les orienter à terme vers des postes de managers, il me paraît impossible d’attendre la fin de la formation pour le faire. Aussi, chaque étudiant est responsable d’un ou plusieurs projets tout au long de l’année (rencontre avec les entreprises, planification de visites de site, organisation de salons, mise à jour de l’annuaire et du site Internet, organisation de la remise des diplômes, communication de la formation, voyage de fin d’études…). Ces projets sont naturellement une charge de travail additionnelle, mais rien de tel que de pouvoir mettre en application en temps réel ce que l’on apprend en cours.
 

L’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne propose ce master depuis 11 ans. Comment vos enseignements se sont-ils adaptés aux évolutions du secteur ?

L’adaptation se fait de la manière la plus simple qui soit. La maquette de la formation comporte des séminaires qui peuvent sont remodelés / changés chaque année quant à leur contenu pour coller au mieux aux évolutions économiques, technologiques, pratiques et organisationnelles du marché.

Les nombreux intervenants professionnels sont renouvelés en permanence et sollicités en fonction des compétences qu’il semble essentiel de disposer à la sortie de la formation, toujours par rapport aux attentes du marché. Cette approche dynamique est le premier rouage d’un objectif d’insertion professionnelle.
 

Vous indiquez sur votre site, que « la logistique est aujourd’hui une des fonctions de l’entreprise les plus porteuses en terme d’offres d’emploi ». Confirmez-vous cette tendance concernant l’insertion professionnelle de vos étudiants ? Quels types d’entreprises intègrent-ils ?

Oui, cette tendance porteuse en termes d’emplois est confirmée. Plus encore en période de crise. La raison est fort simple : logistique et marketing développées stratégiquement de concert sont des fonctions essentielles qui peuvent aisément générer efficacité accrue et économies supplémentaires. Ce sont deux arguments qui ne laissent pas insensibles les entreprises recruteuses.

A partir du moment où dans le cursus de la formation, l’équilibre est conservé entre enseignements académiques nécessaires et partage indispensable d’expériences professionnelles, les étudiants développent leurs capacités de réflexion et d’analyse, sans jamais perdre de vue le nécessaire développement de compétences pour mettre ce savoir en application de manière efficace et rentable. On fait parfois le reproche à l’université de ne pas savoir former de managers opérationnels immédiatement pour les entreprises et les organisations. C’est une vision stéréotypée et très passéiste, injustifiée aujourd’hui à l’Université Paris 1 et totalement infondée en ce qui concerne la Spécialité Logistique. Il m’est facile de le dire. Mais sans doute plus encore aux centaines d’entreprises et d’organisations petites ou grandes, françaises et étrangères, qui chaque année recrutent nos étudiants à des postes à responsabilité.


En quoi votre Master est-il « spécifique » ? Que diriez-vous à un étudiant qui souhaiterait intégrer votre formation ?

Le contenu logistique / marketing de la formation est très particulier, afin d’être en permanence tourné vers l’insertion professionnelle dans les meilleures conditions possibles, à l’issue du cursus. Mais s’il fallait citer une spécificité qui sans conteste a fait de la Spécialité ce qu’elle est devenue, il faudrait aller la chercher auprès des étudiants. Avant même le début des cours, ils sont sensibilisés, impliqués et responsabilisés. Une formation qui ne dure que 24 semaines ne peut pas se permettre le luxe de perdre du temps. En ne recrutant que 24 étudiants, la formation assume la nécessité d’un processus de sélection indispensable pour s’assurer de la motivation pleine et entière des candidats recrutés. Impartiale et transparente, cette sélection permet non seulement de valider que la formation peut réellement apporter un atout à l’étudiant, par rapport à son projet professionnel personnel. Mais elle permet aussi de constituer un groupe d’origines variées qui va pouvoir travailler ensemble le plus efficacement et le plus agréablement possible. L’enjeu est simple, il s’agit de l’insertion professionnelle de l’étudiant.

C’est pourquoi, il me semble essentiel de fonctionner par projets, en oubliant les simples obligations de moyens pour systématiquement privilégier l’obligation de résultat. Certes, le rythme est très exigeant. Certes, la charge de travail est très lourde. Certes, les activités extra-universitaires requises sont nombreuses. Certes, les déplacements réguliers sur sites en entreprises viennent s’ajouter aux cours. Certes les loisirs ont alors bien peu de place pendant ces 24 semaines. Mais s’il fallait aujourd’hui informer objectivement un étudiant intéressé par cette formation, là se trouveraient les réelles motivations à candidater !

 Retour à la liste

Etablissement(s)
Forum(s) école

Annonce(s) à saisir