:: Espace candidat
Adresse email :

Mot de passe :

> créer mon compte
> déposer mon CV
> créer une alerte mail
> mot de passe oublié ?
> Emploi Handicap
::

ISA BTP : Interview de M. André Joie, Directeur Adjoint

Interview de M. André Joie, Directeur Adjoint

L’Institut Supérieur Aquitain du Bâtiment et des Travaux Publics (ISA BTP) fait partie de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Quelles formations proposez-vous ?

Nous proposons une formation d’ingénieurs en bâtiment et travaux publics fortement orientée travaux en cinq années d’études après le bac (S ou STI Génie Civil) ou trois années d’études après BTS ou DUT des domaines du BTP ou CPGE ou L2 scientifique. Quelques entrées se font en quatrième année après L3 ou M1 des domaines du BTP.
Les étudiants entrés en première année suivent un tronc commun de trois ans (un an pour ceux entrés en troisième année) à l’issue duquel ils choisissent une option :

  • bâtiment GO neuf et réhabilitation
  • génie civil, travaux publics, routes et assainissement
  • bâtiment corps d’état techniques (à partir de septembre 2009) :

Cette option vise à former des ingénieurs travaux pour les entreprises générales ou des chargés d’affaires pour les entreprises et les bureaux d’études spécialisés compétents dans les domaines du chauffage et de la climatisation, de l’électricité (courants forts et faibles), de la domotique, des économies d’énergies et de la construction HQE. Comme dans les autres options, une forte sensibilisation au développement durable accompagne les enseignements prenant appui sur la construction neuve mais aussi la réhabilitation.


La moitié de vos ingénieurs se destine à des métiers de travaux. Vers quels secteurs d’activité se tournent-ils plus particulièrement ?

Effectivement, une « grosse » moitié de nos ingénieurs diplômés travaille dans les entreprises de BTP comme conducteurs de travaux. Après une période très courte d’adaptation, ils deviennent de véritables « patrons » de chantiers responsables devant l’entreprise et le client du respect des quatre objectifs principaux : qualité, délai, prix et sécurité.  La plupart travaillent dans le secteur du bâtiment et du génie civil mais nous essayons d’amplifier et de diversifier les champs d’employabilité vers la route, les réseaux et la construction métallique, les collectivités locales… et les corps d’état techniques avec la nouvelle option.


Pour les étudiants désireux de poursuivre leurs études à l’issue de l’ISA BTP, quelles voies leur sont proposées ?

Les étudiants peuvent faire acte de candidature à l’entrée :

  • en dernière année de masters professionnels spécialisés,
  • au CHEC (Centre des Hautes Etudes de la Construction) à Paris,
  • en troisième année de l’Ecole Normale Supérieure de CACHAN,
  • en école doctorale pour y préparer une thèse (à cet effet un enseignement d’initiation à la recherche a été mis en place durant les 2 dernières années  par le laboratoire associé à notre école : le LASAGEC2).


Vous avez plusieurs partenariats avec diverses entreprises, qui permettent à vos étudiants de visiter leurs chantiers ou exploitations. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

L’architecture pédagogique de l’école repose sur une forte alternance entre périodes académiques et  stages en entreprises. Chaque année, les étudiants font des visites de chantiers ou des visites d’unités de fabrication (carrières, centrales de BPE, usines à enrobés, aciérie, usines de préfabrication,...) dont les objectifs dépendent de l’année de formation et des cours associés. Durant les deux dernières années des visites de grands chantiers (autoroutes, LGV, tunnels, grands ponts ou viaducs) peuvent être organisées.

Bien entendu, des cadres d’entreprise et des professionnels du BTP assurent une part des enseignements dans les domaines de la communication, du management, du droit, de l’urbanisme, des sciences de l’ingénieur et des  techniques de construction. De la même façon, ils peuvent proposer à nos étudiants des études de projets réels.
Des rendez-vous réguliers (« cinq à sept ») sont organisés entre les étudiants et les entreprises qui le désirent (voir sur le site : les mardis de l’entreprise).


Vous accordez une grande part à l’international et plus particulièrement à l’Espagne. Quelles sont vos relations avec ce pays ?

Effectivement, en parallèle du développement des relations internationales avec les pays anglophones, nous consolidons nos partenariats avec l’Espagne. Les relations sont de deux types :

  • Relations universitaires permettant la mobilité de nos étudiants et des enseignants avec l’ EUP et Caminos SANTANDER et bientôt CIUDAD REAL.
  • Relations professionnelles : une cinquantaine d’entreprises accueillent tous les ans nos étudiants pour des stages.

D’autre part, un certain nombre de cours sont dispensés en espagnol.
Enfin, nous développons aussi des partenariats avec les pays hispanisants d’Amérique du sud : Chili et Argentine.


Quels sont vos atouts pour rivaliser avec les écoles en BTP ?

  • les objectifs de formation orientés travaux,
  • le démarrage des enseignements technologiques dès la première année,
  • les enseignements scientifiques et techniques théoriques sont sur cinq années
  • les deux langues obligatoires (anglais et espagnol)
  • la taille des promotions qui permet un suivi efficace des étudiants à l’école et pendant les stages,
  • les relations très fortes avec les entreprises
  • la « junior entreprise » de développement solidaire et durable qui conduit des projets dans les pays défavorisés,
  • la situation géographique de l’école entre Bayonne et Biarritz
  • l’appui de l’université de Pau et des Pays de l’Adour


Que diriez-vous à un étudiant intéressé pour rejoindre votre école ?

  • A un étudiant de terminale, je dirais « viens si tu es sûr de vouloir faire une carrière dans le BTP »
  • A tous je dirais « viens si tu es passionné par la construction d’ouvrages au service des hommes, jamais identiques, toujours prototypes »,
  • A tous je dirais « viens si tu aimes le travail d’équipe, les relations humaines, le management, les responsabilités »,
  • A tous je dirais « viens si tu es créatif et autonome »
  • A tous et en conclusion je dirais « viens,  même s’il est  exigeant,  l’acte de construire est beau » !

 

 Retour à la liste

Etablissement(s)
Annonce(s) à saisir